Zina a ouvert son propre magasin de perruques: “Ce bonheur intense, c'est pour ça que je le fais."

Il y a cinq ans, Zina a été confrontée au cancer du sein. L’insouciance de sa vie a pris fin et sa vie professionnelle a été réduite à néant. Tout son univers est resté longtemps figé…

Vous êtes maintenant de retour au travail et j’imagine que vous recevez souvent des patientes souffrant du cancer du sein.

Auparavant, je n’osais pas travailler pour des patients souffrant de cancer, j’étais très prudente. Je ne voulais pas gagner de l’argent à cause de leur souffrance. A l’époque je n’avais pas encore été confrontée à cette maladie et, pour moi, le cancer était synonyme de mort. Maintenant, j’en sais plus… Je réalise que je peux apporter un peu de bonheur aux gens. Grâce à mes perruques les femmes retrouvent leur confiance en elles, elles ont à nouveau l’air bien et au final, je le fais pour ça. 

                       

Sur votre site j’ai lu que vous suiviez tout un processus avec la cliente, de quoi s’agit-il exactement? 

La première étape est de faire connaissance avec la cliente, que veut-elle? Qu’est ce qui est réalisable? Comment je l’imagine? J’ai l’avantage d’avoir travaillé comme visagiste et maquilleuse, j’analyse donc attentivement la forme du visage pour pouvoir déterminer quelle coupe correspond le mieux au visage. La prochaine étape consiste alors à essayer des perruques et déterminer la couleur. 

Pour les patientes souffrant d’un cancer je travaille avec des perruques que j’ai en stock car ces femmes veulent rapidement une solution, elles ne peuvent pas attendre plusieurs semaines pour une perruque. Une fois que le choix est fait, la cliente va chez le coiffeur. La perruque est coupée, éventuellement colorée et coiffée, tout cela en fonction des souhaits de la cliente. 

Vous faites des perruques de haute qualité... 

Je suis la seule à travailler en Belgique avec des cheveux européens « Virgin ». Ce sont des cheveux qui n’ont jamais été traités, pas de coloration, pas de mèches, pas de permanentes… Je suis  perfectionniste, quand j’achète des cheveux, je suis très stricte sur la qualité. Si elle n’est pas bonne, je ne pourrai pas en faire une belle perruque. 

Le filet sur lequel la perruque est fixée est également très important. Il doit être très naturel et léger, comme un second cuir chevelu. Pendant leur traitement, il est fréquent que les patientes ne supportent plus le contact avec certaines matières et j’en tiens compte dans la création de la perruque. 

ZinaAanHetWerk.png

Zina au travail 

Et le prix dans tout ça?

Le prix dépend de la longueur des cheveux. Pour une perruque à la coupe courte, on paye beaucoup moins qu’une perruque avec des cheveux d’une longueur de, disons, 45 cm. Pour vous faire une idée, je paye 2500 euros pour un kilo de cheveux européens “Virgin”. Et j’ai besoin d’environ 250 à 300 gr de cheveux pour une perruque moyenne.  

J'ai eu une fois une jeune fille au magasin qui avait acheté une perruque à l'hôpital et l'avait payée très cher. Après une semaine, elle est entrée dans mon commerce avec une perruque qui ne pouvait plus être coiffée. Je trouvais ça tellement grave pour cette fille! C'est pour ça que j’offre une garantie à tous mes clients.

Je ne suis pas une femme d’affaires, je peux, par exemple, passer des heures à retravailler ou à traiter une perruque, voire des jours… pour finalement ne pas être satisfaite. Cela contrarie parfois mon conjoint, mais mon travail me passionne trop.

J'ai récemment reçu une dame. Elle en avait déjà tellement bavé que même son conjoint l'avait quittée, car il ne voulait pas d'une femme chauve. La dame était naturellement brune mais  je pensais pourtant qu'une couleur de cheveux plus claire lui irait bien. Après avoir suivi tout le processus, je n'ai jamais vu une personne aussi heureuse quitter mon magasin. C'était la première fois depuis longtemps qu'elle pouvait à nouveau rire et reprendre confiance en elle. Elle avait envie de revivre. Elle a même emmené sa famille avec elle, ils ont été tellement impressionnés! Ce bonheur intense, c'est pour ça que je le fais.

Haarstrengen.png

 

Cheveux ordonnées par couleur.

Vos clientes se sentent-elles mieux comprises quand elles savent que vous avez aussi déjà été atteinte d'un cancer du sein?

Ce n’est pas quelque chose que je crie sur tous les toits, je suis très réservée à ce sujet, mais quand les gens racontent leur histoire, je les comprends mieux, je sais ce que c'est, je suis passée par là, je sais ce qu’on ressent, donc ça crée un lien.

Avez-vous changé?

Je suis devenue plus impulsive, mais je suis toujours perfectionniste, je me dévoue encore toujours pour mon business. Cela semble bizarre mais mes perruques sont mes enfants ... D'autres femmes rêvent de vêtements, chaussures, bijoux coûteux, mais moi je rêve de boîtes de cheveux (rires)

 

Zina Wigs existe depuis plus de 25 ans. Toutes les perruques sont faites à la main, ont un aspect très naturel et un système d’attache invisible. Zina Wigs garantit également un traitement discret et personnalisé.  

InDeZaak.png

 

Le magasin de Zina

 

Date de l’interview : dimanche, 23/09/2018 par Muriël Julet pour Pink Ribbon

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.